Études lacaniennes, vol. I : Lacan (pas vraiment) avec les philosophes — Ebook

Auteur : Didier Moulinier
Publication : 15/03/2022
Langue : Français
Éditeur : Les Contemporains favoris
Collections : Collection bleue/essais
ISBN : 9782909140940
Catégories : Psychologie / Mouvements / Psychanalyse, Philosophie / Général

Nombreuses sont les lectures ou les interprétations "philosophiques" de la pensée lacanienne. Cependant celles-ci ne peuvent s’effectuer qu’à partir des propres lectures philosophiques de Lacan, son dialogue acharné avec de très nombreux philosophes. Si Lacan n’est pas “philosophe”, et se garde bien de se présenter comme tel, il fréquente assidûment les oeuvres des grands philosophes. Non seulement Lacan a “emprunté” les voies de la philosophie mais il a utilisé les doctrines philosophiques, le plus souvent en les détournant sans vergogne. D’Aristote à Heidegger, en passant par Descartes, l’enjeu de ces lectures reste à notre avis le statut et la structure du sujet (quand les concepts lacaniens de réel et d’objet 'a', les vraies inventions de Lacan, n'ont sans doute pas d'équivalents philosophiques). Les “classiques” sont ainsi questionnés par lui et sommés d’apporter leur contribution “posthume” au fondement d’un sujet qui a priori n’est pas le leur : le “sujet de l’inconscient” !

Or les lectures lacaniennes de ces grands auteurs ont suscité des commentaires de la part des philosophes contemporains (notamment français) que l’on pourrait qualifier de “vicieux”, ayant pour effet principal et regrettable d’”épingler” ici un Lacan cartésien, là un Lacan dialecticien-hégélien, ailleurs un parfait adepte de Heidegger, etc. Selon nous ces relectures “philosophiques” de Lacan manquent systématiquement l’essentiel, font triompher ce que nous appelons le “principe de philosophie suffisante” en émoussant bien souvent les avancées lacaniennes à propos du sujet, de la jouissance ou du réel (des concepts pour la clinique et non pour la spéculation philosophique), puisqu’au final il est entendu que Lacan fait œuvre de “philosophie” sans perturber celle grande Dame outre mesure. (Quand d’autres, à l’inverse, se contentent de condamner en Lacan le “sophiste” et le “charlatan”, mais bref !) On pourrait dire de tous ces commentaires philosophiques sur Lacan qu’ils sont “collants” ; ils nouent des liens (le fameux “Lacan avec les philosophes”) là où Lacan cherchait plutôt des ruptures. Il est bien clair que la théorie lacanienne n’est pas “une” philosophie mais bien une "division d’avec" la philosophie. Il est donc utile d’approfondir et en même temps d’historiciser ces fréquentations pour définir leur influence réelle sur la théorie lacanienne et surtout tenter de découvrir la logique — s’il y en a une — de ce parcours.

Ces “études lacaniennes”, réunies en 2 volumes dans leur version numérique (revues et considérablement augmentées par rapport à l’édition papier de 2013) forment une suite orientée et un ensemble cohérent, mais non certes une démonstration logique implacable ; c’est dire qu’ils peuvent à volonté se lire dans n’importe quel ordre, et chacun indépendamment de l’ensemble.

Didier Moulinier est professeur et docteur en philosophie. Il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages.

Introduction. Lacan (pas vraiment) avec les philosophes

I / Lacan, Hegel et les hégéliens

II / Lacan, Heidegger et les heideggériens

III / Lacan, Descartes et les cartésiens

IV / Lacan, Platon, et les platoniciens

V / Discours philosophique et discours psychanalytique

Détails du livre numérique

Format de fichier Protection Services 7switch
ePub Tatouage Aucun
Mobipocket Tatouage Send-to-Kindle
PDF Tatouage Aucun
Version Web Aucun

Commentaires

8,99 USD