L’avortement et la justice, une répression illusoire ?

Discours normatifs et pratiques judiciaires en Belgique (1918-1940)

Auteur : Stéphanie Villers (Auteur)
Publication : 21/02/2013
Langue : Français
Pages : 268
Éditeur : Presses universitaires de Louvain
Collections : Histoire, justice, sociétés
ISBN : 9782875581761
Catégories : Science sociale / Avortement et contrôle des naissances

Dès la fin du XIXe siècle se dessine en Europe une véritable « révolution de l’avortement ». Les pratiques abortives, plus sûres, répondent au rejet des morales officielles et au désir nouveau des couples de limiter la taille de leur famille. Cette banalisation de l’avortement entraînera en Belgique une réaction dont l’ampleur étonne encore. Morale catholique, nationalisme exacerbé et crainte de la dépopulation concourent à faire de l’avortement, ce « fléau du siècle », un véritable crime contre la société et la nation. Cet ouvrage aborde l’histoire de la justice et de l’avortement durant l’entredeux- guerres. La première partie s’intéresse au contexte légal et idéologique de l’avortement en Belgique et aux préoccupations qui ont incité le législateur belge à « renforcer » la loi en 1923. La seconde partie, consacrée à la quantification de la répression judiciaire de l’avortement dans l’entre-deux-guerres, permet de voir dans quelle mesure l’évolution des mentalités s’est répercutée dans la pratique judiciaire. La dernière partie propose une analyse des dossiers d’abandon de poursuite de l’arrondissement judiciaire de Dinant, qui permet de mieux cerner le profil et les motivations des différents protagonistes de l’avortement et de sa répression.

Détails du livre numérique

Format de fichier Protection Services 7switch
ePub Tatouage Aucun
Mobipocket Tatouage Send-to-Kindle
PDF Tatouage Aucun
Version Web Aucun
12,99 USD