Le Martyr et Saint du 11 septembre : Jean-Gabriel Perboyre — Ebook

Contributeur : Stéphane Ternoise (Auteur)
Publication : 07/12/2013
Langue : Français
Pages : 415
Éditeur : Jean-Luc PETIT Editions
Collections : Documents
ISBN : 9782365414845
Catégories : Religion / Chrétienté / Saints et sainteté

Qui est mort sur une croix un vendredi, un vendredi 11 septembre ? Non, il ne s’agit pas de Jésus. Mais de Saint Jean-Gabriel Perboyre.
Même si « de nombreuses coïncidences avec la vie du Christ doivent être signalées... » (http://www.quercy.pro)

Le Saint et Martyr du 11 septembre est lotois. En 1996, le pape Jean-Paul II l’a élevé à cette dignité. Le berger du Quercy ayant espéré mourir pour « le Sauveur », sur une croix en Chine, pays alors interdit aux missionnaires, bénéficiait depuis le 10 novembre 1889 du grade de « Bienheureux » (béatifié par le Pape Léon XIII).
Je me suis installé dans le Lot en 1996. Je pense être le premier laïc à m’intéresser ainsi au parcours de ce presque voisin, né le 5 janvier (il prétendait le 6, jour de l’Épiphanie) 1802, au lieu-dit le Puech, dans la commune de Montgesty, à une vingtaine de kilomètres de Cahors.

388 pages. 48 photos, de vitraux (certains semblent être "inconnus"), statues... Avec des archives :
- "Vie abrégée du Vénérable J.-Gabriel Perboyre" livre publié en 1886
- "Gabriel Perboyre, ou l’aventureux pèlerinage" livre publié en 1853
- "Les Deux nouveaux Martyrs : Jean-Gabriel Perboyre, et Pierre-Louis-Marie Chanel..." livre publié en 1890 (uniquement la partie du Saint Lotois)
- Lettres de Gabriel Perboyre

Regard étonné d’un écrivain lotois sur un "martyr et saint" qui ne semble pas faire l’unanimité au sein de l’Église... ni dans le département... je l’ai découvert "par hasard", lors de mon travail de photographe axé sur les vitraux centenaires... Mais qui est cet homme sur une croix ? « Bienheureux Perboyre. » Le plus souvent les écriteaux, naturellement sur les vitraux mais également sous les statues, n’ont pas été actualisés...

Je suis parti à la recherche, des vitraux, des écrits. Et il m’a semblé nécessaire, en plus de ma modeste contribution, de présenter la manière dont il fut perçu, de son décès le 11 septembre 1840 à ce jour. Naturellement dans le respect du droit d’auteur... Ces documents, avant d’être édités, avaient reçu l’aval des autorités religieuses. Mon travail fut totalement indépendant. Je voulais comprendre comment un gamin d’ici en arrive à souhaiter mourir sur une croix, au nom de sa foi, sur des « terres infidèles » ?
La consultation d’une cinquantaine de ses lettres, principalement à ses frères, son oncle et son père apportent un éclairage encore plus précieux.

Deux siècles plus tard, quels enseignements nous communiquent son expérience ?...

Stéphane Ternoise
Lotois
http://www.lotois.fr

P.S. : Pour une question de prix de vente de la version en papier, les photos (48) à l’intérieur sont en noir et blanc, ce qui leur va très bien !, le texte constituant l’essentiel du contenu ; un livre de photos d’art en couleur sera publié.

P.S. 2 : L’église St-Urcisse de Cahors, fermée au public, possède, en plus de statues, un vitrail représentant Jean-Gabriel Perboyre. Aucun de nos grands services (municipaux, départementaux, régionaux) n’avait réussi à identifier le maître-verrier l’ayant réalisé.
UNE INFORMATION EXCLUSIVE DANS CE LIVRE !

Détails du livre numérique

Format de fichier Protection Services 7switch
ePub Tatouage Aucun
Mobipocket Tatouage Send-to-Kindle
PDF Tatouage Aucun
10,99 USD